Des années que nous vivons dans cette maison, des années que nous avons cette terrasse... Des années que je rêve de la transformer... Alors donc, voilà le...

terrasseavt

Donc, j'explique: une terrasse existante, oui, oui, si, si!! On ne la voit pas vraiment là, mais on avait bel et bien une terrasse, en friche, certes, mais une terrasse quand même!!! Donc, tous les printemps, j'y fourrait la chèvre, qui me faisait un ménage pas trop mal... Puis, avec mes petits bras, je raclait toute la surface, (32m2) pour avoir place nette, deux mois durant... Et puis, en est venu les nombreuses réflaxions, les nombreuses idées soufflées d'ici, et de là... Celles notées par-ci, ou par là... Et il a bien fallu que je m'y mette! La date fatidique: 22 Août 2015... Oui, on recevait 120 personnes pour nos 15 ans de mariage, et il m'a fallu cette échéance pour m'y coller... J'ai donc peaufiné le truc dans ma tite caboche, et puis paf, j'ai sauté, j'ai fais le travail... et voilà la terrasse...

terrasseapres

Une assise en mini palette de plastique (support de chocolats de Noël et Pâques de grande-surface de récup!) pour faire les plots de base. Puis, un lit de palettes de chêne, récup aussi... Le tout mis à niveau avec cher et tendre, pas facile, deux jours de dur labeur tout de même!!! Puis, trois épaisseurs de plaquages de contre-plaqué, deux encore en récup, l'ancien mur d'une de nos chambre froide abattue quelques mois plus tôt, et une troisième couche de contre-plaqué marin, vernie en plusieurs couches de verni façon pont de bateau... (genre il faut sept couches, mais au prix du pot... et parce que c'est du provisoir, je vais en faire que trois couches... hein???!!!) Et donc, cette magnifique terrasse, il faut bien en descendre, ... Hein? Quoi??? POURQUOI??? Ben, pour aller se promener dans notre magnifique parc bien sûr!!! Et hop, trois jours de boulot en plus entre creusage des marches, puzzlage de l'empierrement des marches et collage au ciment...!
Et voilàààààààààààààààà...!!! :

terrasse2
Et maintenant, je vais bosser à l'élaboration du "remplissage" du parc avec des trucs à voir et à sentir... Ben, oui, après 11 années de réflexions pour la mise en place de la terrasse, qui n'est que provisoire pour trois ans, le temps que les grumes des accacias qu'on a débité soient sèches et exploitables en planches pour le recouvrement de la future terrasse en béton... Ok, tu es perdu, pas moi... mais c'set pas grave, je me comprends, c'est le principal! Donc, maintenant, je me file moins de dix ans pour réaliser mon rêve, une roseraie, à voir et à sentir, parce que... voilà!